Rachat de crédit : les pièges à éviter

Le regroupement de crédits consiste à rassembler ses emprunts en un seul. L’opération se fait auprès d’une autre banque, avec laquelle vous négociez un nouveau contrat. En règle générale, il prévoit des mensualités moins lourdes, un taux d’intérêt plus avantageux et un allongement de la durée du prêt. Cette solution est intéressante, à condition d’éviter certains pièges.

Rachat Credit Pieges A Eviter
© istock

Prenez garde à la durée du prêt

Le rachat de crédit remplace les mensualités de vos divers emprunts par une seule échéance. Ce qui facilite déjà la gestion de vos comptes. Avantage plus appréciable encore, cette mensualité unique est en principe moins lourde que la somme de vos précédentes mensualités.

Mais cela n’est souvent possible qu’au prix de l’allongement de la durée du prêt. Ce qui signifie que les mensualités supplémentaires vont s’accompagner d’intérêts qui ne manqueront pas d’alourdir la somme totale à rembourser.

Pensez donc à calculer le coût global du nouveau crédit issu de l’opération de rachat, de manière à vérifier si le jeu en vaut la chandelle.

À quel taux devez-vous faire attention ?

En effet, la question se pose. Vous pouvez être tenté, pour choisir une offre de rachat de crédit, de tenir compte du seul taux d’intérêt. De fait, ce dernier peut paraître l’indicateur dont il faut tenir compte avant tout.

Pourtant, le taux d’intérêt n’est qu’un des frais dont vous devrez vous acquitter en souscrivant le nouveau contrat qui encadre l’opération de rachat de crédit.

Aussi devez-vous surtout vérifier le taux annuel effectif global, ou TAEG. En effet, seul ce taux prend en compte l’ensemble des frais générés par le regroupement de crédit.

Ne négligez pas les frais

Frais Rachat De Credits
© istock

Le rachat de crédit est sans conteste une opération avantageuse, qui limite votre endettement et vous fait bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas. Pour profiter de cette opportunité, cependant, il y a une autre précaution à prendre.

En effet, il faut prendre garde aux frais qu’entraîne un regroupement de crédit. De fait, ce n’est pas une opération gratuite. En premier lieu, des frais de dossier vous seront facturés. Ils ne sont pas négligeables, puisque vous devrez souvent débourser entre 500 et 1000 euros.

En changeant de banque, pour mettre au point le rachat de crédit, vous privez votre ancien établissement bancaire des intérêts que vous lui auriez payés si vous étiez resté son client. Aussi peut-il vous demander de lui verser des indemnités de remboursement anticipé, ou IRA. En principe, elles ne peuvent pas dépasser 3 % du capital dû.

S’il s’agit d’un rachat de crédit immobilier, des frais de garantie peuvent s’ajouter aux dépenses à prévoir. Comme leur nom l’indique, ils représentent une garantie de la banque, en cas de défaillance de votre part. Enfin, il ne faut pas oublier les frais d’assurance.

N’oubliez pas de comparer les offres

Le dernier pièges à éviter, c’est la précipitation. En effet, vous devez trouver une offre adaptée, qui corresponde à vos besoins propres.

Pour qu’elle soit vraiment avantageuse, elle doit vous proposer, selon les spécialistes, une différence d’au moins 1 %, hors assurance, entre le nouveau taux d’intérêt et le taux moyen de vos anciens emprunts.

Pour dénicher l’offre appropriée, vous devez donc prendre votre temps. Sans en perdre trop cependant. Ce qui serait le cas si vous contactiez chaque organisme de crédit. En outre, la tâche deviendrait vite fastidieuse.

C’est pourquoi le recours à un comparateur en ligne est à la fois plus rapide et plus efficace. En quelques clics, et après avoir précisé votre profil, vous accédez à une sélection des offres répondant le mieux à vos attentes spécifiques.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.