Comment épargner pour ses enfants ?

Constituer une épargne pour ses enfants est une préoccupation légitime de la part des parents qui sont soucieux de l’avenir de leurs enfants. C’est d’autant plus intéressant que cette épargne est longue et donc génère plus d’intérêts. Alors quels sont les placements les plus intéressants ? Comment bien épargner pour ses enfants ? Ce sont des questions auxquelles nous répondons !

épargner pour ses enfants
© istock

Livret A, PEL, livret jeune : les épargnes le plus classiques

Le réflexe des grands-parents et des enfants a longtemps été de placer de l’argent pour leurs petits-enfants ou enfants sur ce type d’épargne. Cependant, face à la baisse des rendements : est-ce vraiment judicieux ?

Le livret jeune :

C’est encore une option que vous pouvez envisager quand l’enfant a entre 12 et 25 ans. Ce dernier possède cependant un plafond de 1 600 euros au maximum. Son rendement varie selon les banques, mais il doit être supérieur à celui du livret A. Il faut bien choisir la banque. Les taux sont généralement compris entre 1 % et 2.5 % nets d’impôts. Il sera clôturé automatiquement au 31 décembre de l’année des 25 ans de l’enfant.

C’est le plus intéressant parmi ces trois comptes épargne.

L’assurance-vie, une épargne pour vos enfants

L’assurance-vie est une option qui reste non négligeable puisque dans cette situation, vous épargnez à long terme. Vous avez la possibilité d’investir sur deux types de supports : le fonds en euros, avec des rendements supérieurs au livret A et un capital garanti et les unités de compte, un placement plus risqué, mais plus rémunérateur.

Vous pouvez ouvrir une assurance-vie au nom de votre enfant dès sa naissance et idéalement avant ses 10 ans. Il pourra ainsi faire des retraits non imposés à partir de 18 ans si ces derniers ne dépassent pas 4 600 euros de plus-value par an. C’est sans doute la période au cours de laquelle il en aura besoin.

À lire aussi : L’assurance vie est-elle plus intéressante que le livret A ?

Le contrat de capitalisation : bonne idée ou pas ?

Le contrat de capitalisation est assez proche de l’assurance-vie. Il est géré et fonctionne de la même manière. La différence principale est liée à la transmission ou donation. Il peut être donné à l’héritier tout en conservant son antériorité fiscale. Vous pouvez souscrire un contrat à votre nom et ensuite le transmettre à votre enfant.

Le seul bémol : en cas de décès le contrat de capitalisation entre dans l’actif successoral et n’échappe pas aux droits de succession.

Les placements boursiers sous forme de PEA jeune et CTO

Vous pouvez placer, au moins une part de votre épargne pour les enfants, en bourse. Vous pouvez ainsi opter pour deux placements : le plan d’épargne en actions (PEA) pour les jeunes et le compte-titre ordinaire ou CTO. C’est une option possible puisque c’est une épargne à long terme ce qui permet de minimiser les risques.

Le PEA jeune :

Les jeunes vivant sous le même toit que leurs parents peuvent parfaitement détenir un PEA jeune. Cela concerne les enfants de 18 à 25 ans, rattachés au foyer fiscal de la famille.

Vous pouvez également décider d’ouvrir un PEA à votre nom, dont le produit reviendra à vos enfants.

Le compte titre ordinaire ou CTO :

Si vous souhaitez que votre enfant soit actionnaire, sachez que vous pouvez ouvrir un CTO dès sa naissance. Il permet d’investir sur les titres hors Europe, et vous n’êtes pas assujetti à un plafond de versement.

Le plan épargne retraite pour un enfant ou PER

C’est une idée qui peut paraitre étrange, mais qui remplace le plan épargne logement avantageusement pour deux raisons :

L’enfant peut retirer son argent quand il achète sa résidence principale, c’est prévu au contrat. Les sommes investies auront alors produit du capital.

De plus, les parents auront défiscalisé grâce aux versements, effectués sur le PER.

Tous les PER ne sont cependant pas disponibles aux enfants mineurs. Il faut donc choisir avec soin.

À lire aussi :

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.