Quel salaire pour emprunter 100 000 euros ?

Vous avez besoin de 100 000 euros pour financer un projet immobilier et vous vous demandez si le montant de votre salaire va vous donner accès au prêt, dont vous avez besoin. C’est une question cruciale que de nombreuses personnes se posent. Nous allons vous transmettre les clés pour répondre à cette question !

© istock

Quels sont les facteurs à prendre en compte pour obtenir 100 000 euros ?

Il serait sans doute plus simple de pouvoir donner un montant exact quant au salaire nécessaire pour emprunter cette somme, mais ce n’est pas possible. En effet, dans ce domaine, les disparités peuvent être importantes. Par exemple, un salarié gagnant le SMIC peut parfois obtenir un prêt plus facilement qu’un jeune chef d’entreprise qui prend un salaire de 3 000 euros depuis quelques mois.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les banques ne tiennent pas compte uniquement du niveau de salaire. D’autres données entrent en ligne de compte comme la durée du prêt, la récurrence de vos revenus, la capacité d’emprunt et sa durée… Tous ces facteurs influent forcément sur le montant du salaire pour emprunter 100 000 euros.

Quels salaires et autres revenus ?

Le salaire est la première composante qui est prise en compte, mais il faut lui ajouter d’autres revenus comme les revenus de votre investissement locatif, la prime exceptionnelle versée par votre entreprise tous les mois, une pension, des aides sociales… La banque ne prend pas en compte la totalité de ces revenus, cela varie suivant votre situation professionnelle et la nature de ces derniers.

Si vous êtes en CDI et que votre période d’essai est terminée, si vous êtes fonctionnaire, c’est l’ensemble de vos salaires et traitements mensuels qui entrent en ligne de compte. Si vous êtes chef d’entreprise ou intérimaire, les banques font la moyenne de vos revenus au cours des trois dernières années. Cela s’explique par le fait que vos revenus peuvent changer d’un mois à l’autre. Le calcul est le même concernant les primes.

Concernant les revenus locatifs, les banques procèdent différemment, elles ne prennent en compte que 70 % des sommes. Les 30 % correspondent à vos charges et aux éventuels impayés.

Les aides versées par les différents organismes et la pension alimentaire ne rentrent pas dans le calcul de vos revenus.

La capacité d’emprunt et de remboursement

La capacité de remboursement correspond à la somme que vous pouvez débourser chaque mois par rapport à votre salaire. Le but est de vous éviter une situation de surendettement. Le risque que prend la banque dans le cadre de ces emprunts longs, c’est de voir votre situation évoluer et que vous ne soyez plus en mesure de rembourser. C’est pourquoi les organismes financiers ont établi la règle des 33 % d’endettement que vous ne devez pas dépasser.

Celui-ci est calculé d’après votre salaire, mais également selon les charges fixes que vous devez assumer : assurances, crédit à la consommation, factures de téléphone, Internet, énergie…

Le reste à vivre est un critère essentiel puisqu’il va déterminer votre niveau de vie. S’il vous reste 1 000 euros, vous avez plus de chance d’obtenir l’accord de la banque que s’il vous reste 250 euros.

Comment calculer le salaire nécessaire ?

Pour vous expliquer ce calcul, prenons un exemple. 100 000 euros empruntés sur dix ans représente une mensualité de 833 euros.

Pour que votre taux d’endettement ne dépasse pas 33 % vous devez donc gagner 2 499 euros par mois.

Pour 100 000 euros empruntés sur 15 ans : la mensualité passe à 555 euros par mois, donc le salaire nécessaire sera de 1 665 euros.

Pour 100 000 euros sur 20 ans : la mensualité est de 416 euros et le salaire devra être de : 1 250 euros.

La même somme empruntée sur 25 ans représente une mensualité de 333 euros et votre salaire devra alors être de 999 euros.

À lire aussi :

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.