Comment créer une entreprise ?

Pour qu’une idée se transforme en vrai projet de création d’entreprise, il existe tout un processus. Découvrez le cheminement à respecter pour créer une entreprise pérenne. Quelles sont les formalités à accomplir pour devenir chef d’entreprise ? Où devez-vous effectuer les déclarations ? En quoi consiste le business plan pour obtenir les financements nécessaires ? Suivez le guide complet sur « Comment créer une entreprise ? ».

créer une entrepriseProjet de création d’entreprise : les questions à se poser avant de démarrer

Pour créer une entreprise, il faut d’abord développer son idée afin qu’elle devienne un véritable projet. Ainsi, vous devez obtenir un aperçu très précis de votre future activité professionnelle :

  • Quels sont vos objectifs ?
  • Où allez-vous exercer votre activité ?
  • Si vous vendez de la marchandise, comment allez-vous vous approvisionner (fournisseurs, conditions…) ?
  • Comment comptez-vous développer votre clientèle ?
  • Quels investissements devez-vous prévoir pour faire aboutir votre projet ?

D’autre part, il est indispensable d’avoir un œil juste sur ses compétences :

  • Etes-vous en capacité de conduire un tel projet en termes de compétences, diplômes, expériences ?
  • Avez-vous les ressources nécessaires pour envisager une création d’entreprise ?
  • Pouvez-vous quitter votre poste actuel pour monter un tel projet ? Avez-vous l’intention de mener de front vos deux activités professionnelles ?
  • Avez-vous pris en considération tous les changements que va entraîner la création de votre entreprise, notamment sur un plan personnel ?
  • Allez-vous avoir besoin d’un associé ou d’autres personnes pour lancer votre projet ?

Conseil : avant de quitter son poste en CDI, il est préférable de tester son projet. Des dispositifs existent. Parmi eux, le portage salarial, les couveuses d’entreprise et la micro-entreprise.

Les étapes essentielles avant de créer une entreprise

Avant de créer une entreprise, il vaut mieux réaliser :

  • une étude de marché. Cette étape permet d’identifier la concurrence dans le même secteur d’activité et de déterminer la zone de chalandise ;
  • un business plan. Cette phase essentielle vous sera d’ailleurs exigée par vos partenaires financiers si vous avez besoin de leur soutien. D’autre part, le business plan permet d’évaluer la clientèle potentielle, le futur chiffre d’affaires et la future part de marché captée.

L’élaboration du business plan n’est pas obligatoire dans certains cas. Cependant, pour les gros projets de création d’entreprise, il vaut mieux en réaliser un. Si vous avez besoin de lever des fonds, le business plan sera exigé par les banques et autres organismes prêteurs. Autrement dit, l’étape du business plan peut parfois s’avérer longue, mais nécessaire pour partir sur de bonnes bases.

Si vous avez besoin d’aide pour effectuer un business plan, il suffit de se rapprocher d’organismes d’aide à la création d’entreprise. Les chambres de commerce et d’industrie peuvent également vous aider dans vos démarches.

Notez que pour un projet classique sans grand financement, un prévisionnel simplifié fera l’affaire. Cela vous permettra de matérialiser vos projections financières et de les faire vérifier par un professionnel.

Comment choisir le statut juridique de son entreprise ?

Avant de créer une entreprise, il faut sélectionner son statut juridique. Il existe plusieurs possibilités pour se mettre à son compte : micro-entreprise, entreprise individuelle, EIRL, SARL, EURL, SAS, SASU…

Le choix n’est pas évident lorsque l’on ne connaît pas toutes les spécificités de ces statuts. Il faut savoir qu’il est important de se faire conseiller par un professionnel pour ne pas commettre d’impair. En effet, la forme juridique de l’entreprise possède un impact important sur le régime de sécurité sociale, l’imposition des bénéfices professionnels, l’étendue de votre responsabilité, le fonctionnement juridique de l’entreprise, etc.

Nom de l’entreprise et choix du local

Une fois votre étude de marché et votre business plan réalisés, vous devez :

  • choisir un local professionnel. Il s’agit de trouver l’emplacement idéal pour votre futur commerce ou votre bureau. Par exemple, vous pouvez reprendre un fonds de commerce déjà existant pour ouvrir votre boutique ;
  • vérifiez la disponibilité du nom de votre future entreprise sur l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle).

Notez que le choix du local dépend de votre projet de création d’entreprise. Si vous n’avez pas vraiment besoin d’un local (profession intellectuelle, atelier chez-soi…), vous avez la possibilité de domicilier votre entreprise à votre adresse personnelle. Cela est valable si vous travaillez chez vos clients ou si vous ne recevez aucune clientèle.

En revanche, si votre activité nécessite un local, il faut effectuer des recherches en listant vos critères (surface, zone géographique, équipements nécessaires, stationnement à proximité…). Si vous prévoyez d’ouvrir un point de vente, le choix du local se révèle très important. Il convient donc de prendre son temps avant de louer ou acheter n’importe quel fonds de commerce. Faites-vous aider dans vos recherches par une agence immobilière.

A savoir : le local doit être conforme à toutes les normes inhérentes à votre activité. Renseignez-vous auprès de la mairie. Et vous devez également contracter un bail car de ce contrat en découle la durée et l’engagement financier. Vérifiez aussi toutes les clauses pour le bon exercice de votre métier.

Où se déclarer pour créer une entreprise ?

L’immatriculation est une étape très importante puisqu’elle concrétise votre projet de création d’entreprise. Elle s’effectue auprès du Répertoire national des entreprises (RNE), au Registre du commerce et des sociétés (RCS) et au Centre de formalités des entreprises (CFE), en fonction de votre activité professionnelle.

Les étapes à réaliser après la création de son entreprise

Déclaration auprès des fournisseurs

Il convient de déclarer son entreprise, et notamment son commerce, auprès de la Poste ainsi que des principaux fournisseurs (gaz, eau, électricité, téléphone, Internet…).

Adhésions obligatoires

Suite à la création de votre entreprise, vous disposez d’un délai de trois suivant l’immatriculation du commerce pour adhérer à la caisse de retraite.

En ce qui concerne le centre de gestion agréé, l’adhésion s’effectue dans les 5 mois après l’immatriculation.

Les autres démarches

En tant que jeune entrepreneur, vous devez aussi prévoir :

  • l’ouverture d’un compte bancaire pour votre société ;
  • la mise en place de la gestion commerciale (devis, facture, comptabilité, modèle de contrat…) ;
  • la création et la mise en ligne d’un site internet (facultatif) ;
  • la souscription à une assurance professionnelle.

A lire aussi :

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.