Novice en gestion du patrimoine : comment s’y retrouver ?

Vous avez accumulé du patrimoine, mais vous ne savez pas comment le gérer ? Le domaine est vaste et le plus dur est de choisir vers qui se tourner. Dans ce cas, il est important de trouver des professionnels pour vous guider dans vos démarches. En effet, gérer son patrimoine comporte certains risques qui ne sont pourtant pas inévitables.

débutant en gestion du patrimoineBien gérer son patrimoine : les services d’un expert

Le domaine du patrimoine est réellement très vaste. Entre le patrimoine actif et passif, les biens mobiliers et immobiliers et autres, il ne suffit pas de placer quelques investissements rentables pour augmenter son épargne. Une certaine gestion est requise, soutenue par les bons choix pour éviter tout risque inutile. Malheureusement, nous ne naissons pas tous avec la fibre de gestionnaire. Pour ne pas faire les mauvais choix, adressez-vous à des spécialistes du domaine.

Vous pourriez par exemple faire un tour sur LEGIRA le blog du patrimoine, pour vous informer sur les démarches et les nouveautés en matière de gestion de patrimoine. Vous y trouverez astuces et conseils, mais aussi des informations pertinentes pour faire fructifier vos placements et obtiendrez l’aide d’un conseiller en patrimoine. Accompagné, vous aurez ainsi une meilleure compréhension des enjeux dans la gestion du patrimoine.

La gestion du patrimoine dépendra ainsi de la situation de chacun, sur le plan personnel, familial ou professionnel. Le plus important est de savoir gérer ses placements pour des retombées plus rentables. Sachez donc préparer l’avenir. Habituellement, les investissements d’ordres familiaux sont les plus complexes étant donné que le souscrivant sera seul responsable de ses choix. Cela pourrait s’agir des études des enfants, de la préparation de la retraite, d’une souscription à une assurance-décès, une assurance-vie ou la préparation d’une succession.

Gérer son patrimoine s’étend ainsi à long terme et tiendra compte de votre situation familiale, personnelle, votre âge et bien évidemment des risques qui peuvent survenir. Raison pour laquelle, il est fortement conseillé de bien s’informer pour une gestion optimale.

gestion patrimoineSe fixer des objectifs pour mieux gérer son patrimoine

Comme toute activité, gérer son patrimoine nécessite également de fixer certains objectifs et par conséquent tout faire pour les atteindre. Assurez-vous toutefois qu’ils soient logiques, acceptables et surtout réalisables sur le long terme. Si vous investissez sur la scolarité de vos enfants, évitez par exemple les placements qui engageraient définitivement vos épargnes. Néanmoins, le plus important est que votre patrimoine s’agrandisse au fil des années. Cela requiert ainsi une bonne gestion rationnelle de celui-ci.

Pour cela, il sera plus qu’opportun d’avoir des revenus réguliers et suffisants. Cela pourrait alors s’agir de votre salaire ou de différents investissements immobiliers comme la location. C’est d’ailleurs l’investissement le plus rentable et sûr puisque votre premier locataire constituera une source d’épargne et pourra même payer une partie de prêt immobilier que vous aurez contracté.

Vous pourrez également effectuer des investissements boursiers. Cela rendra une certaine assurance et une régularité dans vos épargnes. Attention toutefois, ce type de placement n’est pas sans risque. Il ne faudrait pas y aller à tâtons.

Diversifiez vos investissements

Pour encore plus optimiser votre épargne, il est nécessaire d’en diversifier les supports. Il est conseillé de ne pas tout investir dans un seul domaine au risque de tout perdre si le placement échoue. Ne mettez donc pas tout dans une assurance-vie par exemple, n’investissez pas dans un seul établissement financier ou sur un seul bien immobilier. Libérez-vous et optez pour deux ou trois investissements. Au-delà, vous pourriez être amené à supporter des charges inutiles. Si vous faites des placements boursiers, il est également nécessaire d’avoir plusieurs actions dans votre portefeuille en vue pour éviter toute perte, compte tenu des aléas de la bourse. Le mieux serait alors d’investir régulièrement.

Analysez la fiscalité

Ceci étant, la fiscalité entre en jeu en matière d’investissement et d’épargne pour augmenter son patrimoine. Bien que la fiscalité ne soit pas le seul critère à prendre en compte, elle reste toutefois assez déterminante dans l’évaluation du patrimoine. Pour ce faire, il est primordial de considérer les délais d’encaissement et de décaissement, la plus-value ainsi que le taux de fiscalité. Des réductions d’impôts sont possibles sur certaines dispositions fiscales particulièrement lorsque celles-ci s’étendent sur plusieurs années.

Il faut rappeler que la rentabilité des investissements est calculée sur la base de la rentabilité nette après l’acquittement de l’impôt et non la rentabilité brute avant le paiement de tout impôt.

Imposez des limites

Se lancer dans un projet d’investissement n’est pas toujours évident. Outre les risques et les aléas, il faudra également se serrer la ceinture et faire un minimum de dépense dans un premier temps. Le mieux serait en effet que vos dépenses en consommation soient inférieures à vos revenus. Ce n’est sûrement pas le moment de dépenser et d’augmenter vos crédits alors que vous êtes sur le point d’épargner pour un avenir meilleur. Sachez mettre un frein à vos habitudes, non pas inutiles, mais mieux vaut se contenter du strict minimum.

Les risques d’une mauvaise gestion de patrimoine

Comme tout investissement, la gestion du patrimoine n’est pas exempte de risques. Raison pour laquelle il vous est conseillé de diversifier vos placements et d’avoir un revenu régulier. Plusieurs facteurs peuvent cependant accentuer les risques et vous ferez mieux de vous y préparer. Parfois les risques sont prévisibles, parfois non.

Sachez que plusieurs facteurs peuvent favoriser les risques. Cela peut être dû à un risque en capital, notamment lorsque la vente d’un produit ne vous a pas plus rapporté que son achat. Une situation qui entraîne automatiquement la perte en liquidité. Cela implique évidemment un certain équilibre entre l’offre et la demande. Il y a aussi le risque d’inflation qui sera réellement une menace pour vos investissements, sans parler des risques de change et de marchés défavorables.

Anticipez l’avenir

Pour une bonne gestion du patrimoine, une séance de formation et d’information sera idéale pour avoir un aperçu de la situation. Une fois que vous aurez décidé d’un investissement, soyez préparé, et pensez à détecter les menaces potentielles. Élaborez ensuite une stratégie pour en sortir ou les atténuer. Pour faire simple, ayez toujours en tête un plan B pour faire face à tout risque.

A lire aussi : ISF : limiter la casse en mettant votre patrimoine à l’abri !

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.