Mutuelle : pourquoi cette hausse des tarifs en 2018 ?

On pourrait se poser une question pertinente sur le fait qu’une éventuelle augmentation des tarifs d’assurance verrait le jour pour cette année 2018. La réponse à cette question se confirme. En vue, le projet gouvernemental concernant la sécurité sociale est de part de cet avis. En effet, une légère hausse de 3 à 5 % est observée pour les tarifs sur le sujet des garanties de prévoyance et les complémentaires santé au sein d’une entreprise.

Une baisse inattendue de l’Assurance-maladie

Tout juste l’an dernier, le ministre des Affaires sociales et de la Santé en la personne de Marisol Touraine a prononcé la fin sur long terme du déficit de la Sécu. En dépit de cette importante chute, il a quand même représenté une valeur estimée à 5,2 milliards d’euros en fin de l’année 2017. Pour sa contribution, le gouvernement d’Édouard Philippe souhaite récupérer un équilibre sur les comptes sociaux d’ici 2020.

Il sera alors obligé de trouver une somme de 3 milliards d’euros dans le but de survenir aux 2,2 milliards d’euros de déficit, l’estimation durant cette année 2018. Le gouvernement pense prendre comme mesure adéquate d’augmenter considérablement à un taux de 3 à 5 % les fameux complémentaires santé pour les entreprises. Les entreprises seront alors contraintes de présenter un complémentaire santé selon les exigences requises des contrats responsables de ces dires début de cette année.

Il est à souligner que cette hausse n’est pas une nouvelle. En effet, elle a déjà augmenté d’un ordre de 3 % par an depuis quelques années. La raison s’explique par l’augmentation considérable des dépenses majeures de santé d’environ 4,5 % cette année selon les dires du projet de la loi de financement de la sécurité sociale l’an prochain.

Une légère hausse de 2 euros sur le forfait hospitalier

Le gouvernement français a considérablement augmenté une valeur de 2 euros le tarif d’une journée d’hospitalisation. Cette décision est aussi l’une des mesures établies pour rabaisser le déficit de la Sécu. C’est un grand avantage pour les hôpitaux qui empocheraient des milliers d’euros en plus cette année. Il est à rappeler que le forfait hospitalier se définit comme étant la part d’argent qui devrait sans doute être payée par la personne hospitalisée, sa participation aux frais du local et pour entretien. La Sécurité sociale ne le rembourse guère, mais cela n’empêche pas une autre assurance privée de s’occuper de ce problème.

Pour rassurer la majeure partie de la population, Agnès Buzyn, Madame la Ministre de la Santé prodigue le fait que ce fameux forfait est non payé par le citoyen, mais plutôt par les mutuelles. En rappel, ce frais n’avait jamais augmenté une seule fois depuis 2010, resté à 18 euros pour une journée d’hospitalisation et pour n’importe quel séjour dépassant les 24 heures. Aussi, le prix d’une journée en psychiatrie était de 13,5 euros.

La commission des Affaires sociales de l’Assemblée a promulgué une information concernant cette hausse qui pourrait faire bénéficier ces hôpitaux d’une belle somme. Seulement, c’est plus ou moins un problème pour les mutuelles, car ils devront comptabiliser de nouvelles dépenses. De nouvelles rémunérations seront promues aux pharmaciens et médecins avec un accroissement structurel au niveau des dépenses liées à la santé publique due au vieillissement relatif de la population.

Établir une comparaison pour mieux équilibrer

Les ménages français peuvent risquer en grande partie d’assumer la totalité des charges financières en liaison avec ces augmentations de prix. Néanmoins, ils peuvent faire la connaissance de nouveaux alliés. Aujourd’hui, il existe de nombreux sites sur le web où une comparaison rapide des offres de diverses compagnies d’assurance peut se faire pour ainsi choisir une meilleure complémentaire santé. Avec cette avancée technologique, les déplacements en agence deviennent inutiles, la solution est à portée de main.

Leave a reply