Lancer son business en Suisse : ce qu’il faut savoir !

Peut-être que vous envisagez d’implanter votre nouvelle entreprise en Suisse. En effet, entreprendre à l’étranger notamment sur le territoire helvétique, s’avère être un projet tentant. Au niveau international, la Suisse figure parmi les plus importants centres d’affaires.

Elle offre un environnement favorable à la création d’entreprises et aux projets innovants. Toutefois, lancer son activité en Suisse n’est pas une mince affaire. Mais ne vous découragez pas si vous voulez réussir. Misez sur une bonne préparation et renseignez-vous bien au préalable. Ainsi, nous allons vous apporter quelques informations clés qui vous seront indispensables.

Suisse : l’endroit idéal pour créer son entreprise

La Suisse est un petit pays situé en plein cœur de l’Europe, mais elle n’est pas membre de l’Union Européenne. Elle abrite environ 8 millions d’habitants, Berne est sa capitale. La Suisse est caractérisée par sa diversité linguistique et culturelle, mais également son régime cantonal constitué par des confédérations fournissant à chaque région une certaine indépendance économique et politique. D’ailleurs, de nombreuses ONG et multinationales ont leur siège en Suisse. C’est aussi le cas de l’ONU européen.

En termes d’avantages pour la création d’entreprises, la Suisse se trouve en tête des classements européens. Chaque année, de plus en plus de sociétés voient le jour sur le territoire et nombreuses d’entre elles sont fondées par des investisseurs étrangers. Alors, parlons en quelques lignes de ce que le pays peut vous offrir si vous implantez votre entreprise là-bas.

Les atouts d’investir en Suisse

Que ce soit pour y vivre ou pour y travailler, la Suisse a la réputation d’offrir une vraie qualité de vie. Elle propose à la fois une stabilité économique et politique. Grâce au dynamisme de sa population active et ses innovations technologiques, la Suisse est un pays très développé. Sachez que le taux de chômage y est presque nul. Les investisseurs étrangers sont aussi attirés par la flexibilité du système financier du pays. Puisque la Suisse n’appartient pas à l’UE, elle dispose de sa propre monnaie : le franc suisse, une monnaie forte.

L’emplacement géographique de la Suisse représente un avantage non négligeable pour les entreprises qui s’y installent. Cet emplacement au milieu des axes économiques importants est déterminant pour une stratégie de développement à l’international.

Le système fiscal suisse est également très avantageux pour les entrepreneurs. Les taux d’imposition peuvent différer de chaque commune ou en fonction du type d’activité, de la durée ou encore du type d’implantation. Les taux d’imposition pratiqués figurent parmi les plus bas de l’Europe. Il convient également de noter que la politique libérale favorise le libre-échange et les investissements.

Domicilier son entreprise en Suisse

Rister société fiduciaire à Genève peut vous aider à domicilier votre entreprise en Suisse.

Pourquoi la domiciliation ?

Si plein de raisons motivent les entrepreneurs étrangers à se tourner vers la Suisse, sachez qu’il est vraiment difficile de trouver des offres de locations sur le territoire, notamment dans les grandes villes comme Genève. Même s’il y a des propositions, les candidats sont nombreux et la sélection est sévère. D’ailleurs, il arrive souvent que les propriétaires des locaux à louer exigent l’historique de l’entreprise et des bilans financiers comme garantis. Pour être éligible, il faut plusieurs années d’exercice sur le sol helvétique.

Face à tous ces désavantages, la solution la plus convenable est d’opter pour la domiciliation de son siège social ou sa filiale en Suisse. Solliciter l’aide d’une société de domiciliation en Suisse est la meilleure façon d’établir votre entreprise dans une grande ville suisse telle que Genève. Cela va contribuer à l’amélioration de votre image de marque.

Le principe de la domiciliation est simple. Le professionnel de la domiciliation vous donne la possibilité de fixer votre siège social auprès de son enseigne. Il assure la création de votre adresse (domiciliataire) et de tous les services connexes (mis à disposition de bureaux, des salles de réunion, des équipements de travail, réception et renvoi des courriers…). La domiciliation est une alternative convenant parfaitement aux entreprises nouvellement créées. Elle vous sera très utile jusqu’à ce que vous réunissiez toutes les conditions vous permettant de louer un local commercial.

Les services d’une entreprise fiduciaire suisse

En principe, une fiduciaire désigne une entreprise dont la spécialité est la gestion du patrimoine de personnes ou d’entreprises. En Suisse, faire appel à ce type de société est une pratique très courante. Son domaine d’intervention est diversifié. Une fiduciaire suisse peut prendre en charge la constitution de votre entreprise en Suisse, l’ouverture de votre compte bancaire suisse, les services administratifs et comptables de votre société…

Une société fiduciaire experte en domiciliation d’entreprise en Suisse a l’atout de ne pas être soumise à une règlementation sévère en termes de contrat de domiciliation. En effet, un contrat de domiciliation entre les deux parties concernées est largement suffisant dans le cadre d’une constitution de société. Les entreprises fiduciaires suisses ont la bonne réputation d’être sérieuses.

L’établissement du contrat : un critère important

Notez bien qu’aucune règlementation suisse ne régit la domiciliation d’entreprise. Mais il est préconisé d’établir un contrat écrit entre vous et le domiciliataire. Ceci est dans le but de déterminer les obligations et les droits des deux parties. Ce document doit comporter plusieurs points. Il doit détailler la durée de la domiciliation (déterminée ou indéterminée), les frais du domiciliataire et les prestations offertes. Le contrat sera la garantie que le service rendu est bien conforme à la proposition.

L’enjeu de la représentation fiscale

Si vous comptez réaliser un chiffre d’affaires sur le territoire Suisse, vous ne pourrez pas échapper à l’assujettissement à la TVA.

Depuis le 1 er janvier 2018, toutes les entreprises sises en Suisse ou fournissant tout simplement des prestations sur le sol helvétique sont assujetties à la TVA si elles réalisent un chiffre d’affaires mondial d’au moins 100 000 CHF. Alors, une société ayant un rapport commercial avec la Suisse doit facturer la TVA et ouvrir un compte fiscal. En étant inscrite sur le registre des contribuables, l’entreprise est obligée de nommer un représentant fiscal domicilié en Suisse. Une société fiduciaire suisse peut également s’occuper de cette mission.

Maintenant, vous avez quelques bagages nécessaires vous permettant de bien démarrer votre activité en Suisse. Avant de vous lancer, veuillez étudier parfaitement votre projet.

Leave a reply