Investir à la montagne : des tarifs très élevés et en constante hausse

Tout en haut du classement, 9 communes de montagne sur 40 affichent un prix médian au mètre carré supérieur à 5 000 € pour les appartements anciens.

Couple réchauffe près de la maison pendant les vacances d’hiverParmi elles, 5 sont même comprises entre 6 000 et 7 000 €/m2 – Courchevel à 6 350  e, Chamonix Mont-Blanc à 6 680 €, La Clusaz à 6 710 €, Méribel-Mottaret à 6 780€ et Megève à 6 830€. Et une dépasse même les 8 500 €/m2 : à 8 720 €/m2, investir à Val d’Isère Village coûte plus cher… que de miser sur les arrondissements de Paris les moins cotés (les 19ê et 20e)!

Pour autant, même parmi les dix communes de montagne les plus chères, difficile de dégager une tendance générale d’évolution : si les prix continuent d’augmenter — mais moins vite qu’auparavant — à Val Thorens, Morzine, Chamonix Mont-Blanc et La Clusaz (entre + 21 96 et + 4 % sur un an), ils stagnent à Courchevel, Méribel-Mottaret, Megève, Val d’Isère Village et Le Grand Bornand (entre +2 % et -2 %), et baissent aux Gets (-5%).

Tout en bas du classement, 5 communes sur 40 affichent un prix médian au mètre carré inférieur à 2 000 € : Le Mont-Dore à 1 760 €/m2, Font-Romeu à 1 770€/m2, La Bresse à 1 810 €/m2, Orcières-Merlette à 1 870 €/m2 et Gérardmer à 1 950 €/m2.

Là encore, les évolutions sont contrastées : hausse à La Bresse et Font-Romeu (+8 % et +7 % sur un an), stabilité à Gérardmer et Orcières-Merlette (+2 % et -1 %), et baisse au Mont-Dore (-7 0/0).

Des acquéreurs de la France entière et du monde entier

Concernant le profil des acquéreurs, on retrouve, sans surprise, parmi les communes les plus chères : d’une part, les communes, mondialement connues, qui attirent le plus d’étrangers (40 % à Chamonix Mont-Blanc ; 30 % à Megève et 31 % aux Gets) ; et, d’autre part, les communes qui attirent le plus de Franciliens (au moins 20 % à Courchevel, Val d’Isère Village et Méribel-Mottaret).

Au contraire, les stations les plus abordables séduisent, le plus souvent, une clientèle plus régionale (aux alentours de 60 à 70 % pour La Bresse, Font-Romeu, Orcières-Merlette et Gérardmer).

Les petites superficies, les plus demandées

Enfin, ce sont très majoritairement les studios et 2 pièces qui restent les plus prisés par les acquéreurs : deux tailles de logement idéales pour disposer d’une résidence secondaire et pour la mise en location sans avoir à dépenser une fortune pour l’achat et l’entretien.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.