Comment être actionnaire d’une entreprise ?

Être actionnaire signifie que vous achetez des actions d’une entreprise. Il s’agit d’un investissement particulièrement intéressant financièrement, à condition de faire les bons choix. Découvrez comment être actionnaire d’une entreprise : fonctionnement, démarches, sélection de la structure… Et suivez nos conseils pour réussir votre placement et optimiser votre épargne autrement que dans une assurance-vie ou un livret A.

devenir actionnaire d'entrepriseÊtre actionnaire d’une entreprise : un bon investissement ?

Acheter des actions d’une entreprise est un placement intéressant d’un point de vue financier. En effet, cela est plus rémunérateur que de mettre son épargne sur un livret réglementé. Il s’agit également d’une manière de diversifier l’argent que vous avez de côté pour le faire fructifier. Néanmoins, être actionnaire d’une entreprise demande de la patience car il faut au moins 5 ans pour que l’investissement devienne payant.

Par ailleurs, acheter les actions d’une entreprise n’est pas sans risques. Il vaut mieux connaître parfaitement le fonctionnement d’un marché financier avant de se lancer. Pour démarrer avec prudence, il est conseillé d’investir une petite somme au départ, le temps de se faire la main…

Comment faire pour être actionnaire d’une entreprise ?

N’importe qui, en principe, peut devenir actionnaire dans une entreprise. Vous pouvez acquérir des titres cotés sur deux marchés :

  • le marché primaire : une entreprise propose des actions pour la première fois après son introduction en bourse. Ce sont les autorités en charge de réguler le marché qui valident le prix d’émission ;
  • et le marché secondaire. Le prix de l’action varie en fonction de l’offre et de la demande.

Les actions du marché primaire sont dites « neuves » et celles du marché secondaire se révèlent des actions d’occasion. Les deux marchés sont liés puisque les actions neuves sont appelées à devenir des actions d’occasion.

D’autre part, en tant qu’investisseur, différentes possibilités vous sont offerts pour être actionnaire d’une entreprise :

  • en achat direct : dans ce cas, vous êtes le seul décideur. Il convient de suivre l’actualité de l’économie pour trouver la période idéale où vendre et acheter ;
  • ou dans le cadre d’un placement collectif, vous investissez dans un fonds ou une SICAV. Vous déléguez la gestion du portefeuille à un professionnel, moyennant des frais, parfois élevés.

Les différentes techniques pour acheter les actions d’une entreprise

Les entreprises importantes, qu’elles soient nationales ou internationales, émettent des actions par l’intermédiaire de la bourse. Elles sont alors cotées. En tant qu’investisseur potentiel, vous pouvez tout à fait les acheter pour devenir actionnaire de l’entreprise. Pour tirer des bénéfices de cette opération, vous devez revendre les actions à un prix supérieur.

Toutefois, il existe d’autres manières de faire fructifier son épargne :

  • d’abord, la première méthode consiste à faire l’achat d’une valeur pour la revendre ensuite lorsque l’évolution du prix s’avère favorable. Cette stratégie demande de la spéculation. Par conséquent, il s’agit d’un pari risqué ;
  • puis, l’autre technique est d’investir dans une entreprise en achetant des actions. Warren Buffet, investisseur le plus fortuné de la planète, utilise cette solution. Les entreprises vous versent alors un dividende à chaque fin d’exercice comptable, en général, une fois l’année.

Lorsque vous percevez votre premier dividende, vous avez le choix en être payé en actions ou toucher la somme d’argent. Libre à vous de réinvestir si le prix proposé correspond à la valeur réelle de l’entreprise, ou de récupérer votre gain. Dans tous les cas, réinvestir suppose que vous avez réalisé une bonne opération.

Conseil : pour acheter l’action à un prix intéressant, suivez plusieurs entreprises dans le temps en établissant un tableau Excel. En faisant preuve de rigueur, vous ne passerez pas à côté d’une belle opportunité financière !

Combien ça coûte d’avoir des actions dans une entreprise ?

Vous devez prévoir des frais de tenue de compte si vous souhaitez être actionnaire d’une entreprise. La détention d’un compte-titres ou d’un PEA entraîne en effet des frais. Cela n’est pas le cas si vous avez un livret A, par exemple. Pour payer le moins de frais possibles, comparez les différentes offres existantes.

D’autre part, les ordres de bourse engendrent des frais de courtage. Et si vous devenez actionnaire d’une entreprise par le biais d’un placement collectif, vous avez des droits d’entrée et des frais courants à régler. Pour qu’il s’agisse d’un investissement gagnant, prenez en compte l’ensemble de ces coûts annexes.

A noter que d’un point de vue fiscal, les dividendes, au même titre que les plus-values réalisées quand une action est vendue, sont imposables.

Achat d’actions : comment bien choisir l’entreprise ?

Investir dans une entreprise en devenant actionnaire doit être une opération réfléchie. La stratégie ne consiste pas à jeter son dévolu sur la première entreprise avec un dividende important. Il convient d’analyser le potentiel de la structure.

Les vérifications à effectuer

D’abord, il s’agit de trouver une entreprise saine, c’est-à-dire avec un chiffre d’affaires régulier. Remontez jusqu’à 10 années en arrière.

Ensuite, le concept de l’activité doit être clair. Si vous ne captez pas toutes les subtilités du business modèle, il est préférable de choisir une autre entreprise. Misez de préférence sur une entreprise saine avec un business qui existera toujours, même si le marché s’effondre.

Puis, consultez les comptes de l’entreprise. L’information se trouve en ligne et elle est disponible de manière totalement gratuite.

Enfin, il vaut mieux redoubler de vigilance avec les entreprises qui font preuve d’opacité. Dans ce type d’opération, l’accès à l’information se révèle primordial.

Le projet de croissance de l’entreprise

Il est préférable d’acheter des actions dans une entreprise avec un fort potentiel.  Pour vous aider à faire votre choix, obtenez des informations sur le chef d’entreprise ainsi que sur le modèle économique de la structure. Évaluez également la concurrence et l’état du secteur dans lequel l’entité se positionne.

La manière dont les sommes sont dépensées

Avant d’investir de l’argent, il est indispensable de savoir à quoi serviront les sommes prêtées.

Enfin, l’entreprise doit être transparente une fois l’opération effectuée. Suivez-là : assemblées générales annuelles, reporting (articles de presses, communiqués…), rencontres (conférences, événements…). Ces différents rendez-vous sont utiles pour mieux connaître l’entreprise, sa manière de fonctionner, sa stratégie ainsi que son développement.

A lire aussi : Comment démarrer rapidement une entreprise ?

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.