5 conseils pour bien investir en bourse

Le livret A ou l’assurance-vie ne sont pas les seuls moyens de se constituer un capital. Vous pouvez aussi vous lancer dans l’investissement boursier. À condition, toutefois, de vous y prendre avec méthode.

© istock

Mieux comprendre les mécanismes boursiers

La première chose à faire, avant d’investir en bourse, est de comprendre les subtilités d’un tel placement. En effet, le fonctionnement de la bourse, et des marchés financiers sur lesquels elle repose, est assez complexe.

Il faut vous donc vous familiariser avec un vocabulaire spécifique et comprendre les mécanismes des principaux actifs financiers que la bourse vous permet d’acquérir. Vous pourrez ainsi savoir avec précision ce qu’est une action ou une obligation.

Vous apprendrez également à distinguer les différents marchés financiers. De la sorte, les marchés primaire et secondaire ou encore ceux des devises ou des matières premières n’auront plus de secrets pour vous.

De la même façon, il faut s’informer sur l’évolution d’une conjoncture économique qui ne manque pas d’influencer les marchés financiers. On peut puiser les informations nécessaires dans la presse spécialisée ou s’initier aux principales notions en consultant des blogs, comme Epargnant 3.0 un blog très intéressant sur la bourse, ou des tutoriels en ligne, qui vous expliquent la marche à suivre et les complexités de l’investissement boursier.

Investissez un argent dont vous pourriez vous passer

Il ne faut pas oublier qu’investir une partie de son épargne en bourse comporte une part de risque. Il faut bien en être conscient. En effet, un tel placement peut faire espérer des bénéfices notables mais il peut aussi vous faire perdre de l’argent.

Bien sûr, vous n’investissez pas votre argent avec l’idée de le perdre. Une telle perspective serait décourageante. Mais il ne faut pas pour autant écarter cette éventualité.

Aussi est-il préférable de n’investir en bourse qu’un argent dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat ou même dans le court terme. Il n’est donc guère raisonnable de consacrer à ce type d’investissement les sommes réservées à vos besoins essentiels ou l’épargne mise de côté pour acheter une nouvelle voiture ou pour financer les études de vos enfants.

Définissez une stratégie d’investissement

Gardez-vous d’investir à la petite semaine sans avoir au préalable défini une stratégie. Ne vous fiez pas à des improvisations qui vous feraient changer de tactique chaque jour.

Vous devez notamment déterminer les bénéfices que vous escomptez et les niveaux de perte que vous jugez acceptables. Ils seront fixés en fonction de votre situation propre. C’est donc à vous de les définir, sans laisser les circonstances vous dicter vos choix.

Ainsi, vous saurez à quel moment il convient de vendre telle action ou telle obligation. Vous ne vous laisserez pas non plus désarçonner par une crise boursière qui, après une chute des cours parfois spectaculaire, laisse souvent présager une reprise qui ne l’est pas moins.

Et, comme l’efficacité d’une stratégie ne se mesure que sur le long terme, il n’appartient qu’à vous de lui rester fidèle.

© istock

Diversifiez votre portefeuille financier

Influencés par la conjoncture économique et la situation internationale, les marchés financiers sont souvent instables, ce qui entraîne parfois de grandes variations dans le cours des actifs qui s’y négocient.

Pour compenser les inconvénients d’une telle volatilité, il importe de varier autant que possible le contenu de votre portefeuille financier. Ainsi, vous pouvez acheter des actions, mais acquérir également des obligations, qui sont souvent plus sûres, dans la mesure où elles sont surtout composées de fonds en euros.

Pensez aussi à répartir les achats d’actions entre plusieurs entreprises, de manière à diluer les risques éventuels. C’est d’ailleurs pour la même raison qu’il ne faut pas non plus hésiter à investir dans les marchés étrangers.

Et ne vous contentez pas d’investir sur un seul marché financier. Investissez sur le marché primaire, où se font notamment les introductions en bourse, mais ne négligez pas pour autant le forex, où vous pouvez investir dans les devises, ou encore le marché des capitaux.

Sachez évaluer une situation

Nous l’avons dit, on ne peut investir en bourse en cédant à toutes les rumeurs du moment. En effet, ce n’est qu’en gardant la tête froide qu’on apprend à évaluer soi-même la situation, sans céder à la panique.

Vous apprendrez ainsi à interpréter les événements en fonction des circonstances propres qui les ont fait naître. En effet, certains faits, qui peuvent paraître en eux-mêmes inquiétants, ne le sont que si les acteurs économiques ne les ont pas intégrés dans leur stratégie de développement.

C’est ainsi que la détérioration de la situation économique, marquée, par exemple, par l’augmentation du chômage, n’aura pas forcément un impact négatif sur les marchés financiers. Il ne faudra donc pas vous précipiter pour vendre des actions dont le cours ne va pas forcément baisser.

Une telle capacité d’analyse s’acquiert peu à peu, avec la pratique des marchés financiers et une bonne connaissance de la conjoncture économique.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.