Comment réussir une négociation immobilière ?

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier, mais vous ne savez pas, si vous faites une bonne affaire ? ou encore vous ne savez pas comment se comporter pour une négociation réussie ?

Voici quatre bons conseils pour vous guider à mener à bien une négociation d’un bien immobilier, afin de revoir à la baisse le prix d’origine.

Renseignez-vous

La première chose à faire est de vous lancer dans une phase préparatoire, durant laquelle vous ferez en sorte de récolter le maximum d’informations, concernant le prix qui vous a été proposé.

Tout d’abord, demandez-vous si le prix est correct pour le marché et si celui-ci est négociable.

Il faut que cette phase prenne en compte tous les signes qui vous sont visibles, par exemple si le bien est mis en vente, depuis un long moment, ou si lors de votre visite, vous avez remarqué des défauts, qu’ils soient minimes ou pas, car ça peut aller d’un problème de luminosité, faible par exemple, à de gros travaux de rénovation. Ces éléments ne doivent pas être pris à la légère, car ils peuvent être décisifs pour argumenter votre demande de réduction du prix.

Déterminer votre budget

Après avoir effectué votre petite enquête et pris note de la possibilité de négocier le prix d’achat du bien immobilier, il est temps de vous organiser en délimitant votre objectif. Autrement dit, prenez en considération la valeur du logement et votre budget, calculez la marge de réduction et fixez le montant précis.

Le fait de présenter à votre interlocuteur, en l’occurrence le vendeur, un prix fixe est un moyen de lui montrer votre certitude, lors de la négociation.

Mise en place de votre argumentaire

Organisez vos arguments, quitte à utiliser un papier et un style, ou tout autre moyen électronique et faites une liste pour ne rien oublier.

Ajustez vos idées de manière à avoir une argumentation organisée et logique. Tout cela vous permettra de traiter point par point toutes les raisons valables pour faire baisser le prix de vente du bien immobilier convoité.

Vous pouvez même appuyer chacun de vos arguments en étant muni de papiers, attestant la véracité de vos propos. Par exemple, des annonces de vente de biens immobiliers dans le même secteur, à des prix moins élevés, ou encore des devis venant de professionnels, attestant des coûts élevés des travaux qui vous resteraient à faire après l’acquisition du bien.

Tous ces éléments sont des arguments assez pesants pour convaincre votre interlocuteur de faire baisser le prix initial de vente qu’il avait fixé.

Les compromis

Si vous demandez au vendeur de faire des efforts pour faire baisser le prix, vous aussi, pensez à faire des efforts de votre côté. Cela ne peut être que bon, pour prouver votre bonne foi et montrer au vendeur que vous ne souhaitez pas l’arnaquer ou le ruiner, mais que vous êtes prêt à faire des compromis, afin de concrétiser cette vente.

Donc, montrez au vendeur que s’il est prêt à faire baisser les prix, vous ferez en sorte d’accélérer le processus de vente, par exemple en signant une promesse de vente sans clause suspensive, il sera mis en confiance.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.