Portage salarial : les droits en matière de retraite

Après de nombreuses années de bons et loyaux services, vous menez désormais une retraite paisible, loin du tumulte de la société. Trop paisible peut-être ? Comme de nombreux jeunes retraités, vous désirez en effet reprendre une activité professionnelle à temps plein ou à temps partiel afin de compléter vos revenus ou retrouver la motivation de vous lever chaque matin. Conçu à l’origine pour les cadres séniors, le portage salarial peut répondre à vos attentes !

Est-il possible de cumuler portage salarial et retraite ?

Le cumul emploi-retraite permet à un retraité de reprendre une activité rémunérée afin de toucher un revenu en complément de sa pension. Ce cumul concerne également le portage salarial, nouvelle forme d’emploi qui permet à un professionnel qualifié et autonome de proposer son expertise aux clients de son choix, en touchant un salaire mensuel calculé sur son chiffre d’affaires.

Outre l’augmentation de leurs revenus, beaucoup d’anciens cadres séniors profitent de cette solution pour garder un pied dans le monde de l’entreprise, en travaillant à temps plein ou à temps partiel.

Quel est l’âge légal minimum de départ en retraite ?

Pour rappel, le bénéficiaire né avant 1955 doit attendre ses 60, 61 ou 62 ans, en fonction de sa date de naissance, avant de pouvoir partir en retraite. Il doit par ailleurs avoir validé entre 160 et 165 trimestres pour pouvoir toucher une retraite à taux plein.

Les séniors nés après 1955 doivent quant à eux atteindre 62 ans et avoir cotisé 166 trimestres pour bénéficier de leur retraite sans décote.

Le cumul apporte-t-il de nouveaux droits au retraité ?

On peut considérer deux cas de figure :

  • Soit le retraité exerce une activité relevant du régime qui lui reverse sa pension. Dans ce cas, il continue à cotiser sans toutefois obtenir de nouveaux droits.
  • Soit le sénior exerce une activité professionnelle qui dépend d’un régime de retraite différent. Dans ce cas, il acquiert de nouveaux droits. Typiquement, si le salarié porté touche une pension issue de son ancienne activité d’indépendant, sa nouvelle activité en portage lui permettra d’obtenir de nouveaux droits.

Est-il possible de toucher l’intégralité de sa pension de retraite en plus de ses revenus en portage ?

Le sénior peut toucher l’intégralité de ses pensions de retraite en plus des salaires issus de son activité en portage salarial, à condition :

Dans le cas contraire, le cumul est limité par un plafonnement. Celui-ci est égal :

  • au montant du dernier salaire perçu avant liquidation des droits ;
  • ou à 160 % du Smic (soit environ 2 368 €/mois en 2017).

C’est le montant le plus élevé qui est retenu.

Que se passe-t-il en cas de dépassement du plafond ?

En cas de dépassement du plafond fixé par la loi, la pension touchée est réduite du montant correspondant au dépassement. Si celui-ci est plus élevé que le montant de la pension touchée, le versement de la retraite est alors suspendu durant la durée de la mission.

Quelles sont les formalités nécessaires pour reprendre une activité en portage salarial ?

Si le travailleur sénior décide de reprendre une activité professionnelle en signant un contrat de travail avec une société de portage salarial, il doit en avertir sa caisse de retraite dans le mois qui suit sa reprise d’activité.

Sa nouvelle affiliation aux caisses de retraite de base et complémentaires est quant à elle directement prise en charge par la société de portage salarial qui l’emploie.

Leave a reply