Entreprendre en franchise : les avantages de devenir franchisé

La franchise repose sur un contrat entre un entrepreneur, le franchiseur, et des personnes, physiques et morales, qui prennent le nom de franchisés. Ce contrat confère au franchisé le droit d’exploiter son entreprise dans le respect du concept et des valeurs définis par le franchiseur. Du fait de ses avantages propres, ce concept, qui requiert certaines qualités de la part du franchisé, ne cesse de se développer.

© istock

Un succès qui ne se dément pas

En France, les entrepreneurs éprouvent un vif intérêt pour le modèle de la franchise. Acheter ou reprendre une franchise leur paraît une excellente affaire. La rapide augmentation des réseaux de franchises, nés de la collaboration entre franchiseurs et franchisés, atteste de cet engouement.

Au début des années 1970, en effet, on ne comptait qu’une trentaine de réseaux dans l’hexagone. Près de trois décennies plus tard, en 1997, ils étaient déjà plus de 500. Et la progression ascendante se poursuit et s’amplifie : d’un peu plus de 1000 réseaux, on passe à près de 2050 en 2019.

Au total, ces réseaux de franchise regroupent plus de 78.000 franchisés. Ces chiffres témoignent à quel point ce mode d’entrepreneuriat a le vent en poupe.

Et le volume d’activités du secteur n’est pas en reste. En effet, le chiffre d’affaires de la franchise est passé de près de 50 milliards d’euros en 2008 à près de 70 milliards en 2018. Ce qui place la France devant les autres pays européens.

Les différentes sortes de franchises

Il existe en effet plusieurs formes de franchises. Ainsi, il peut s’agir d’une franchise de distribution. Dans ce cas, le franchisé vend les produits que lui fournit le franchiseur.

Selon les contrats, la totalité ou la plus grande partie des produits proposés viennent du franchiseur. C’est une manière de profiter de la renommée d’une marque.

De son côté, la franchise de production ne repose pas sur la distribution de produits. Elle ne s’exerce donc pas dans le cadre d’un magasin, puisqu’elle concerne la fabrication, et non la vente, d’un produit. Le franchisé doit donc être au fait des techniques de production mises au point par le franchiseur.

Enfin, la franchise de service donne au franchisé le droit d’utiliser à son profit, sous certaines conditions, le savoir-faire du franchiseur. Il peut s’agir, par exemple, d’une technique de vente ou de communication.

© istock

Le franchisé : avant tout un entrepreneur

Même si ce profil général comporte bien des nuances, les franchisés sont plutôt des hommes de moins de 50 ans. Ce sont souvent des salariés, engagés dans un projet de reconversion.

Le franchisé, qui doit parfois apporter des fonds propres, est avant tout un entrepreneur. Il doit donc en avoir les qualités, qui lui permettront de gérer son entreprise au quotidien. Il a l’âme d’un manager, capable de gérer le personnel et d’ouvrir des perspectives de développement à l’entreprise dont il a la charge.

Le franchisé ne doit donc manquer ni de motivation ni de disponibilité. Il lui faut aussi intégrer le mode de fonctionnement spécifique de la franchise. Ce qui signifie une aptitude à travailler aussi bien en autonomie que dans le cadre collectif formé par les membres du réseau de franchise auquel il appartient.

Les nombreux atouts de la franchise

Ce concept de franchise présente autant d’avantage pour le franchisé que pour le franchiseur. En effet, le franchisé profite d’une formation, qui lui permet de se familiariser avec la spécificité de l’entreprise avec laquelle il va collaborer. Cette formation porte également sur tous les aspects du métier d’entrepreneur.

Mais il profite aussi, dans le cadre de son activité, de l’accompagnement que lui propose le franchiseur, souvent par le biais d’un professionnel chargé d’animer le réseau. En bref, le franchisé s’insère dans une structure éprouvée, tout en conservant son autonomie. Enfin, il bénéficie souvent de l’exclusivité d’exploitation des produits sur un territoire donné.

De son côté, le franchiseur fait mieux connaître ses produits et élargit sa zone de chalandise sans pour autant augmenter ses frais de façon significative. En effet, il appuie sa stratégie sur des franchisés qui gèrent autant de points de vente indépendants. Et le franchiseur bénéficie, lui aussi, du partage de pratiques et des retours d’expérience émanant du réseau.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.