5 conseils pour améliorer vos traductions juridiques

Du fait d’une certaine mondialisation des affaires, les entreprises ou les administrations ont besoin de faire traduire d’une langue dans l’autre de nombreux documents juridiques. La traduction juridique est un exercice difficile, qui exige des qualités particulières. Ces quelques conseils devraient vous aider à trouver le bon traducteur.

© istock

Choisissez un expert en droit

Les documents juridiques susceptibles d’être traduits sont de natures très diverses. Pour les traduire correctement, une agence de traduction à Paris, ou ailleurs, doit vous procurer les services de traducteurs qui joignent à la connaissance des langues une bonne maîtrise du droit.

Pour traduire des concepts et des termes de droit, souvent différents, d’une langue dans une autre, il faut bien connaître les deux systèmes juridiques en question. Le traducteur sera ainsi en mesure de proposer, non une traduction forcément littérale, mais des équivalents qui ne trahissent aucun de ces deux systèmes.

Faites appel à un traducteur rigoureux

Une autre qualité indispensable aux traducteurs employés par des services de traduction juridique est la rigueur.

Le traducteur juridique doit avoir une excellente connaissance du vocabulaire juridique, de façon à ne pas employer un mot pour un autre. Toute erreur dans ce domaine pourrait entraîner une confusion regrettable.

La traduction d’un texte juridique doit en effet comporter autant de précision que sa rédaction. Le choix erroné d’un terme peut suffire à modifier le sens d’un document.

Un traducteur natif : un autre gage de qualité pour vos traductions

Une autre manière d’améliorer vos traductions juridiques est de faire appel à un traducteur natif. Autrement dit, si vous voulez faire traduire un texte juridique français en anglais, adressez-vous à un anglophone.

Comme l’anglais est sa langue maternelle, il en maîtrise toutes les nuances et en connaît les subtilités. De même, il est probable qu’ayant vécu en Angleterre, où il a peut-être fait des études juridiques, il sera mieux à même de tenir compte des particularités du droit britannique.

© istock

Recourez à des traducteurs spécialisés

Si vous voulez améliorer vos traductions juridiques, il faut également choisir le traducteur ou l’agence de traduction en fonction de vos besoins propres.

Si vous avez besoin d’une traduction assermentée, vous devez vous assurer que la personne choisie est un traducteur expert, assermenté auprès d’un tribunal. Il sera dès lors habilité à délivrer une traduction qui aura la même valeur juridique que le document d’origine.

En fonction de la nature du document juridique à traduire, vous devrez également vous adresser à un expert spécialisé, par exemple, dans la traduction de textes relevant du droit administratif ou du droit international.

D’autres qualités à vérifier

Avant de vous adresser à une agence de traduction, renseignez-vous sur sa réputation, notamment en consultant, sur son site, les avis des clients.

Les documents devant être produits dans des délais très précis, le fait, pour un traducteur, de rendre ses travaux à temps, compte pour beaucoup dans votre décision de poursuivre votre collaboration avec lui.

Enfin, vous devrez tenir compte du coût des prestations proposées et choisir l’agence présentant le meilleur rapport qualité/prix.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.