Acheter une maison avec le regroupement de crédits

L’achat d’un bien et notamment d’une résidence secondaire est envisageable par le biais d’un regroupement de crédits, une opération permettant de réunir ses prêts en un seul et d’ajouter un montant dédié au financement d’un bien immobilier.

Acheter une maison avec des crédits en cours

Il n’est pas évident de mener à terme un projet immobilier lorsqu’un emprunteur rembourse déjà des crédits, le taux d’endettement ne permet pas toujours de supporter une nouvelle mensualité, qui plus est pour un projet immobilier. L’achat d’une maison secondaire est le rêve de nombreux tricolores qui souhaitent pour la plupart disposer d’un pied à terre pour les vacances ou alors préparer une retraite paisible, au bord de l’eau.

Le souci étant qu’avec les crédits immobiliers classiques, il n’est pas possible de cumuler deux emprunts et de procéder à un montage pour lisser les fonds sur une seule durée, il faut très généralement recourir à une opération dédiée à ces besoins, c’est-à-dire le regroupement de crédits immobilier.

Regrouper ses crédits pour financer son bien

Le regroupement de prêts immobilier (comme présenté sur le site Solutis.fr) repose sur un principe simple, celui de rassembler plusieurs crédits en un seul, permettant ainsi de proposer une mensualité réduite et une durée de remboursement rééchelonnée. On peut associer à cette opération un montant affecté à l’achat d’un bien immobilier, il faut cependant s’attendre à une prise de garantie hypothécaire.

En fait, il existe deux types de rachats de crédits : avec et sans garantie. Le rachat avec garantie se défini simplement, c’est un regroupement de prêts dont la part totale à reprendre inclut plus de 60% de part immobilière. A contrario, si cette part de crédit immobilier sur le total à racheter est inférieure à 60%, on parlera d’un financement sans garantie.

Les modalités du rachat de crédits

Ce financement est soumis à étude par un organisme spécialisé qui va pouvoir déterminer la faisabilité du projet de rachat des encours et de financement du nouveau projet immobilier. Deux volets sont à prendre en compte, le premier s’attache rachat des crédits, c’est-à-dire une vérification :

  • du taux d’endettement (ne doit pas dépasser 33%)
  • du reste à vivre (part restant après soustraction des charges récurrentes)
  • du fichage bancaire
  • des comptes bancaires

La partie financement de projet va prendre en compte des éléments complémentaires, à savoir :

  • Le ratio hypothécaire (part que l’on peut allouer à l’achat d’un bien en fonction du bien proposé en garantie)
  • La présence de justificatifs pour le projet immobilier (acte de vente, estimation)

Le cas particulier des retraités

Les ménages qui s’apprêtent à passer à la retraite souhaitent généralement profiter de leurs revenus actuels pour acquérir une résidence secondaire, c’est notamment la mode actuellement avec les biens au Portugal, en Espagne ou encore en Grèce. Ce projet est réalisable avec le regroupement de crédits car il permet de prendre en compte la baisse des revenus (qui touche 80% des retraités) dans le plan de remboursement, ce qui assure une mensualité ajustée à chaque étape de vie de l’emprunteur.

Ces montages particuliers ne sont pas possibles avec les crédits immobiliers classiques, les banques ne disposent pas non plus de produits financiers sur mesure pour répondre à cette demande.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.