L’isolation des murs par l’extérieur : aides possibles et crédit d’impôt | 2019

Isoler ses murs par l’extérieur est une des meilleures solutions pour empêcher les déperditions de chaleur et pour limiter la facture énergétique. Un crédit d’impôt et des aides diverses permettent de réaliser les travaux nécessaires dans de meilleures conditions.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

L’isolation par l’extérieur consiste à installer sur les murs extérieurs du logement un matériau isolant. L’isolation thermique extérieure se révèle une technique très efficace, qui permet aussi de limiter les bruits ambiants.

Les travaux nécessaires à ce type d’isolation sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique, ou CITE. Pour y avoir droit, il faut cependant remplir certaines conditions.

Le logement concerné doit être l’habitation principale, achevée depuis plus de deux ans, et les travaux doivent être entrepris par des artisans reconnus garants de l’environnement (RGE). Par ailleurs, le secteur isolé doit représenter au moins la moitié de la surface totale des murs.

Le crédit d’impôt est soumis à un plafond, qui dépend de la composition du foyer. Il s’apprécie sur une durée de cinq ans. Dans la limite de ce plafond, le crédit d’impôt peut représenter 30% des dépenses engagées pour les travaux d’isolation.

Les certificats d’économie d’énergie

D’autres dispositifs peuvent vous aider à réaliser vos travaux d’isolation par l’extérieur. C’est le cas des primes énergie, versées dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie. Ce système, qui doit faciliter la transition énergétique, contraint les fournisseurs d’énergie à prendre leur part dans les économies d’énergie réalisées.

Ils y parviennent notamment en versant des primes aux particuliers décidés à entreprendre des travaux de rénovation thermique, tels que l’isolation des murs par l’extérieur. Pour avoir droit à cette aide, la personne concernée doit faire sa demande, auprès du fournisseur d’énergie choisi, avant le début des travaux. Par ailleurs, ces derniers doivent être réalisés par une entreprise RGE, avec un matériau isolant répondant à certains critères.

Les autres aides

Une autre prime, qui dépend du dispositif Coup de pouce économies d’énergie, peut vous aider dans vos travaux d’isolation par l’extérieur. Tous les ménages y ont droit, mais un taux majoré est prévu pour les foyers plus modestes. Pour obtenir le versement de la prime, il convient de choisir une des entreprises partenaires de cette opération et d’accepter le devis présenté par le professionnel, toujours RGE.

De même, l’éco-prêt à taux zéro vous permet de financer tout ou partie de vos travaux d’isolation. Son plafond est en effet assez élevé et vous n’avez pas d’intérêts à régler. En 2019, la mesure doit s’étendre aux logements construits depuis plus de deux ans et le versement de l’éco-prêt ne sera plus conditionné par la réalisation d’un bouquet de travaux.

Enfin, des aides sont également versées par l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH). Si vous désirez en bénéficier, vous devez occuper le logement à isoler comme votre résidence principale et obéir également à des conditions de ressources. De même, le logement concerné doit être achevé depuis plus de quinze ans.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.